Bienvenue chez Nathalie JUILLOT et Jean-Claude THEULOT. En plein cœur de Mercurey, les deux noms figurent sur le fronton du caveau et pour cause. C’est bien une aventure à deux qu’ils ont commencée ensemble il y a 31 ans. La maison familiale où nous sommes vient de la grand-mère de Nathalie, Marguerite JUILLOT. On perçoit le rôle prédominant qu’a eu cette femme dans l’histoire du domaine dans la façon émue dont en parle Nathalie : « J’essaye de recevoir nos clients particuliers et professionnels avec la même simplicité terrienne que ma grand-mère ».

Puis nous descendons à la cave datant de 1856. Jean-Claude explique avec précision les différents choix de tonneliers faits au fur et à mesure des années. Il poursuit avec ce qu’il le préoccupe le plus, lui qui a étudié la biologie, à savoir le végétal. La vigne, surtout en cette fin d’été 2018, souffre. Il le voit, s’inquiète du déficit hydrique et va jusqu’à remettre en question leurs propres choix de replantation. « Nous nous devons de renouveler ce patrimoine intelligemment. C’est en partie avec les vignes replantées par la grand-mère de Nathalie, et ce quand elle avait plus de 80 ans, que nous avons fait nos premiers millésimes ».

Au cours de la dégustation chacun complète le discours de l’autre pour finalement ne faire qu’un. Ils se réjouissent de la belle récolte 2018 et nous parlent de leurs projets notamment de conversion en bio de certaines parcelles.
C’est autant de sujets, de facettes du métier de vigneron, de remises en question que vous pourrez alors aborder en allant rencontrer ce couple de passionnés pour un moment passionnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *